fbpx

Le commentaire d’ANGLING TRUST et de B.A.S.S à propos du conseil du CIEM pour le bar en 2017

Le conseil rendu par le CIEM pour 2017 révèle toute la gravité de la situation et un moratoire pour tous les débarquements commerciaux des bars est maintenant essentiel pour permettre une restauration du stock. Les organismes de pêche récréative ne sont pas du tout surpris que le CIEM puisse maintenant recommander un moratoire total pour le bar en 2017. Depuis des années, nous avons averti qu’à moins que les ministres de la pêche de l’UE ne commencent à prendre en compte les avis scientifiques et à réduire de façon radicale les captures commerciales, les solutions préconisées par le CIEM deviendraient de plus en plus draconiennes. Les politiques sont les seuls responsables et leur décision politique qui l’an dernier a autorisé une exemption de 4 mois et des quotas par bateaux augmentés pour les filets maillants et les ligneurs au sein du moratoire du bar était injuste, irresponsable et a causé des dommages supplémentaires sur les stocks de bars menacés.

Le secteur de la Pêche Récréative en Mer (PRM), qui a l’impact minimal sur la mortalité par pêche du bar, supporte des restrictions disproportionnées  cette année avec aucune prise journalière tolérée entre janvier et juin et une seule entre juillet et décembre. Nous pensons que l’impact de la PRM sur les captures des bars était minimal l’an dernier et sera négligeable en 2016, ce qui sera probablement confirmé par le conseil du CIEM l’an prochain. De nouvelles restrictions si nécessaires doivent être recherchées au sein des pêcheries commerciales et non pas récréatives.

Il y a eu de puissantes critiques au Parlement et des milliers de pêcheurs de loisir ont soutenu des pétitions et manifesté contre ces exemptions et le traitement injuste en comparaison avec la pêche récréative. Les ministres de la pêche à la fois de l’UE et de la Grande Bretagne doivent savoir que nous n’accepterons pas la répétition de cette injustice pour 2017.

Nous pensons que les points clés suivants doivent être au centre de toute stratégie pour reconduire les stocks de bars:

  • Si un moratoire doit être appliqué, il doit concerner toutes les formes de pêche commerciale du bar.
  • Il ne doit y avoir aucune exemption pour les filets maillants commerciaux  de quelque catégorie que ce soit.
  • Toutes les pêches du bar au filet doivent cesser et le bar doit devenir une espèce réservée à la pêche récréative et à la pêche professionnelle durable, au moyen de lignes et d’hameçons exclusivement.
  • Il faut envisager l’introduction d’une double maille pour les ligneurs et les récréatifs pour permettre aux poissons les plus gros et les plus prolifiques d’être relâchés et de participer à la restauration du stock.
  • Nous n’envisageons plus de nouvelles restrictions sur la pêche récréative du bar au vu des restrictions déjà en place.
  • Le gouvernement devrait accélérer les discussions à propos de la promesse du Plan de Gestion à Long Terme pour le Bar, surtout dans le contexte du Brexit et du retrait probable de la Grande Bretagne de la politique Commune de la Pêche (PCP) de l’UE.
  • Avec regret, nous n’avons aucun espoir que les ministres européens de la pêche valident à 100% le conseil scientifique du CIEM à propos du bar ; aucun moratoire conseillé par les scientifiques n’a jamais été introduit par le Conseil de l’UE dans l’histoire de la PCP. Les bars sont capturés dans des pêcheries mixtes à titre de prises accessoires. Ce point à lui seul sera invoqué pour refuser le moratoire. Parce que les Ministres ne suivront pas le conseil scientifique et ne fermeront pas la pêche du bar, nous exigeons que soient protégées les possibilités de pêche au bénéfice de tout le public pêchant récréativement les bars dont les stocks sont la propriété du public. Nous sommes en discussions avec nos collègues européens pour émettre une réponse commune de la part de tout le secteur européen (dont le poids économique vaut plus de 30 fois celui de la pêche commerciale) en amont du conseil européen de la Pêche à la fin de cette année.
  • Un communiqué sera publié à la fin de ces discussions. Le conseil scientifique du CIEM pour 2017 peut être consulté sur ce lien ici.

A BASS Campaigning Website

Funded by the Bass Anglers' Sportfishing Society (BASS)

Supported By