Le massacre aveugle des dauphins sous nos yeux

Les membres de SEA SHEPHERD font un travail d’une valeur incroyable en médiatisant le massacre aveugle des dauphins au Japan et aux Îles Féroé.

Voilà qu’aujourd’hui ils mettent en évidence le massacre quotidien des dauphins, juste à notre porte, sous nos yeux et à une échelle bien plus grande.

Le sale secret de la France qui extermine ses dauphins

De janvier à mars une moyenne de 6 000 dauphins sont tués chaque année sur les côtes occidentales françaises par des grands chaluts industriels et des navires pêchant en paire ( les filets étant remorqués entre deux chaluts). Ce chiffre pourrait atteindre 10 000 d’après l’observatoire PELAGIS, basé à La Rochelle. Ceci est beaucoup plus que le total cumulé des dauphins massacrés dans les Îles Féroé et la baie de Taiji au Japon.

C’est dix mille dauphins en seulement trois mois, en un an, dans un seul domaine. Pourquoi cela arrive-t-il?

Une grande partie de la réponse tient aux bars. De décembre à mars, les bars se rassemblent en d’immenses bancs pour se reproduire dans le golfe de Gascogne, étape essentielle au maintien du stock. Les dauphins se mélangent avec les bars puisque leur régime alimentaire est exactement le même. Mais le bar est un poisson commercialement très rentable et ces rassemblements de géniteurs sont une cible facile pour les armateurs des chalutiers qui se soucient davantage de profits à court terme que de la durabilité de nos océans. Ils déploient leurs filets et les tractent en travers de ces rassemblements, bien qu’ils sachent pertinemment qu’ils vont aussi capturer et tuer d’innombrables dauphins. En 2004, la Grande-Bretagne a exclu ce chalutage de la bande des 12 milles, mais malheureusement la France n’a toujours pas imité l’exemple anglo-saxon.

Le stock de bar du nord s’est effondré depuis 2010 et les petits pêcheurs français ont averti: “Malheureusement, les mêmes augures sont observés par les pêcheurs français dans le golfe de Gascogne, où les captures baissent depuis 3 ans.”. Donc ce ciblage de bars géniteurs dans le golfe de Gascogne est doublement insupportable. Non seulement il menace l’avenir du stock de bar du sud, mais en plus il implique la mort agonique de milliers de dauphins chaque année.

Nous pouvons arrêter cela: acheter du bar uniquement pêché à la ligne, et respecter la saison du frai, ne pas manger de bar entre décembre et mars.

Vous pouvez aussi participer à la campagne “Stop au massacre de masse des dauphins par la pêche industrielle dans les eaux européennes

www.saveourseabass.org

A BASS Campaigning Website

Funded by the Bass Anglers' Sportfishing Society (BASS)

Supported By